L’imposition des activités professionnelles en Andorre

L’imposition des activités professionnelles en Andorre

Andorre est reconnue pour sa fiscalité attrayante. La Principauté dispose en effet d’un taux d’imposition sur les sociétés qui figure parmi les plus bas d’Europe. Celui-ci varie entre 2 et 10 % de taxation sur les bénéfices. De surcroît, la TVA, également appelée IGI (Impôt Général Indirect) est très faible. Son taux est en effet fixé à 4,5 %. Passage en revue des grandes lignes sur la fiscalité en Andorre.

Des taux d’imposition très compétitifs

La Principauté d’Andorre dispose de taux d’imposition très concurrentiels. La fiscalité du pays permet aux étrangers de réaliser des activités professionnelles très bénéfiques. Elle leur permet également de trouver facilement une résidence fiscale. L’impôt sur les sociétés en Andorre a été établi de manière à permettre aux investisseurs de développer sereinement leurs entreprises dans la Principauté.

La fiscalité imposée par l’administration andorrane est très intéressante comparée à celle des autres pays membres de l’Union européenne. L’Impôt Général Indirect (IGI) est de 4,5 % et l’impôt sur le revenu est plafonné à 10 % seulement. L’impôt sur les entreprises est également de 10 % et les investissements stratégiques peuvent bénéficier de déductions allant jusqu’à 80 %.

Des accords ont par ailleurs été signés pour que les résidents et les non-résidents ne soient pas soumis à une double imposition.

Les principaux grands impôts en Andorre

Les entreprises exerçant leurs activités dans la Principauté d’Andorre sont soumises à trois grands impôts principaux.

  • L’impôt sur les sociétés (IS), lancé par le gouvernement de la Principauté en 2012 :

Ce type d’impôts s’applique directement sur les bénéfices réalisés par une entreprise. Le taux général applicable est de 10 %. Au cours des trois premières années de l’activité, la fiscalité en Andorre propose aux entreprises des avantages particuliers.

  • L’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPF) :

Sur le plan juridique et fiscal, celui-ci ne concerne pas directement les entreprises en Andorre. Lancé dans la Principauté depuis 2015, cet impôt s’applique sur les revenus perçus par les personnes physiques.

  • L’impôt général indirect (IGI), un impôt équivalent à la TVA en France :

Ce dispositif de la fiscalité a été instauré dans le pays en 2013 et se démarque par son taux maximal de 4,5 %.

Il est à noter que la fiscalité de la Principauté d’Andorre procure des avantages d’exception, notamment au niveau des charges sociales. Ainsi, la taxe sur les véhicules est faible. L’impôt sur les bénéfices ne doit par ailleurs pas dépasser les 10 %.

Quelques mots sur les taxes andorranes

La Principauté d’Andorre propose une taxe communale directement gérée et prélevée par chaque paroisse présente dans le pays.

La taxe gouvernementale reste variable de 201,80 € à plus de 800 € par an pour les sociétés qui n’ont pas de registre du commerce.

À titre d’information, avant de se lancer dans la création d’une entreprise en Andorre, il faut retenir que les biens et les services vendus à l’extérieur de la Principauté ne sont pas soumis à la variation des taux de l’IGI, même s’il existe des exceptions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *