Crédit à la consommation rapide : accessible à tout le monde ?

Crédit à la consommation rapide : accessible à tout le monde ?

Le crédit à la consommation rapide est un prêt personnel sans justificatif permettant de financer n’importe quel projet personnel. Il s’adresse à toutes les personnes de plus de 18 ans ayant besoin d’argent immédiat. Cet article décrit tout ce qu’il faut savoir sur cette formule de crédit.

Les caractéristiques du crédit à la consommation rapide

Le crédit à la consommation rapide, aussi appelé prêt personnel sans justificatif, permet de réaliser un projet personnel. Il peut donc être utilisé pour financer des études, un mariage, un voyage ou un achat d’un bien immobilier. Ce type de crédit ne demande aucun justificatif de la part de l’emprunteur. Ainsi, ce dernier n’a pas besoin d’expliquer l’usage de l’argent auprès de sa banque. Concernant le montant accordé, le crédit à la consommation sans justificatif ne peut pas être supérieur à 75 000 €. Il convient de noter que ce crédit est souvent plafonné à 21 300 €. Concernant la modalité de remboursement, celle-ci s’effectue souvent sous forme de mensualités constantes. Cela s’applique pendant l’ensemble de la durée initialement souhaitée. En général, la durée de remboursement du crédit à la consommation ne doit pas dépasser les 6 ans. En plus de cela, le déroulement du remboursement se fait par le versement mensuel ou trimestriel.

Le profil des demandeurs selon les banques

Le crédit à la consommation rapide s’adresse aux individus en quête de financement immédiat. Toutefois, les organismes prêteurs recherchent un certain nombre de paramètres de solvabilité sur les emprunteurs avant d’accorder un crédit personnel. Ces critères leur permettent d’estimer globalement les risques de retard de règlement ou d’impayées. En effet, pour obtenir un crédit à la consommation, il faut disposer de revenus fixes et réguliers. La plupart des établissements bancaires exigent souvent un emploi stable, un contrat de travail à durée indéterminée ou encore un poste de la fonction publique. Pour confirmer cette stabilité financière, certains organismes prêteurs demandent à l’emprunteur de fournir les relevés de son compte bancaire sur les 3 derniers mois. Le taux d’endettement figure aussi parmi les points étudiés par les organismes de crédit afin de définir la solvabilité de l’emprunteur. En règle générale, il ne doit pas être supérieur à 33 % des revenus mensuels de l’emprunteur.

Les autres critères à prendre en compte

Hormis le taux d’endettement de l’emprunteur, les organismes de crédit observent son apport personnel. Celui-ci est la somme d’argent investi par l’emprunteur dans son projet en complément du crédit emprunté. Il provient souvent des économies de l’emprunteur. En général, l’apport personnel est évalué à une moyenne de 10% du montant global du bien immobilier, du frais de gestion et de notaire. Pour obtenir facilement un crédit à la consommation, l’apport personnel doit représenter 20 à 30% du montant de l’achat. Mis à part cela, avant d’accorder le crédit, les établissements bancaires se renseignent auprès de la Banque de France. Cela a pour objectif de vérifier si l’emprunteur est répertorié en tant qu’interdit bancaire. Si c’est le cas, l’organisme de crédit ne garantira aucun crédit. Cette condition s’applique, quelle que soit la raison de l’interdit bancaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *